Jeudi 24 novembre à 16H30Entrée libreECPC, Gonfreville l’Orcher

 

LABOMATIC

Programme de courts métrages / Durée : 59’

Programme minutieusement sélectionné par les jeunes organisateurs du festival, le Labomatic est un  condensé des plus belles  créations filmiques  actuelles.
Terrain de jeu expérimental pour de jeunes cinéastes, vidéastes, graphistes, chorégraphes, performance sonore et visuelle, ce programme de courts métrages venus du monde entier offre ainsi au spectateur un véritable champ de liberté artistique.

Head

De Stav Levi
Israel, 2015, animation, 4,20’


Un homme décide de se séparer de sa tête. Malheureusement, sa décision aura de sinistres conséquences.

A géométrie variable

De Marie Brune de Chassey
Belgique, animation, 2015, 4,20’


Des enfants et des animaux se déforment, se transforment et se lient pour illustrer le sentiment que l’on peut avoir de son corps et de l’espace qu’il occupe, sous le regard des autres ou à ses propres yeux.

Estate

De Ronny Trocker
France, Belgique, animation, 2016, 7,25’

Sur une plage méditerranéenne ensoleillée, le temps semble figé. Un homme noir, à bout de force, rampe péniblement pour quitter la plage. Autour de lui les baigneurs habituels semblent ne pas le voir…

Jukai

De Gabrielle Lissot
France, animation, 2015, animation, 9’


Des fils de couleurs s’enfoncent dans une forêt sombre et épaisse. Une jeune femme les suit, les démêle en espérant trouver au bout les réponses aux peurs qui la hantent.

L’œil du cyclone

De Hiraoka Masanobu
Japon, animation, 2015, 5,03’


Bienvenue dans l’œil du cyclone…

Yul et le serpent

De Gabriel Harel
France, animation, 2015, 13’


Yul, 13 ans, accompagne son grand frère Dino pour conclure un deal avec Mike, petite frappe accompagnée de son dogue argentin. Alors que la situation tourne mal, un étrange serpent apparaît.

La fille du bunker

De Edouard Carretié
France, fiction, 2016, 16’


C’est l’été. Javier erre dans le golf de Chiberta, parmi le cimetière téléphonique, les arbres musicaux, et le tunnel des dunes. Depuis plusieurs jours, il épie une jolie fille qui bronze au milieu d’un bunker de golf, et hésite à aller lui parler.

PARTAGER